Fondateur de PractiCoach

Siret 845 230 473 00017

  • White LinkedIn Icon
  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
  • Medium logo grey transparentbackground

© Philibert de Divonne. Créé avec Wix.com

 

Skype: philibertdedivonne

Blog

En finir avec l'angoisse de la page blanche

 

Pour en finir avec l'angoisse de la page blanche, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes. De votre côté, si vous pensez que quelqu'un vous empêche d'écrire, ne lisez pas ce post ...

 

Les recettes Coué, "Ya-ka", "Faut-qu'on" pullulent sur la toile. C'est comme la loi de l'attraction universelle, ça ne marche pas. Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. Toutes ces recettes sont basées sur les reliquats de la croyance enfantine (et infantile) du sentiment de toute puissance. Or, comme le souligne Matthieu Ricard,  "l'univers n'est pas à la disposition de mon psychisme". 

 

Ce sentiment enfantin de la toute puissance est forgé à partir de l'expérimentation de causalités simples : je pleure et maman me donne le sein par exemple. Une cause (je pleure) produit un effet (la tétée). Il suffit donc de le vouloir et cela va se produire. 

 

Au double risque (i) de vous choquer, et (ii) de perdre des clients, je suis au regret de vous annoncer que l'âge d'or de votre enfance où les bonnes fées veillaient sur vous pour répondre à vos désirs avant même que vous n'ayez eu le temps de les exprimer est révolu. Vous pouvez toujours pleurer sur votre page blanche, vous lamenter sur une échéance qui vous attend ou gémir que c'est trop dur et que vous n'y arriverez pas, personne n'écrira à votre place.

 

Je me suis donc mis au travail pour élaborer une méthode exclusive. Elle mobilise de nombreux outils du coaching, simples et efficaces. Nous n'allons pas nous demander par exemple "pourquoi ai-je peur de la page blanche" ou "pourquoi je n'arrive pas à écrire", nous allons travailler sur "comment écrire", "comment déjouer les pièges que je me tends à moi-même", (perfectionnisme, dolorisme, procrastination, rumination, culpabilité, sentiment d'imposture ...). Et nous allons surtout le faire, c'est à dire écrire et déjouer. J'en profite pour vous faire une autre révélation, doublement risquée elle aussi : personne d'autre que vous ne vous tend des pièges. Si vous pensez que quelqu'un vous empêche d'écrire, allez voir un marabout ou contactez Marie Laveau.

 

Quant à nous, nous allons faire avec ce que vous avez déjà, en mettant un peu d'ordre dans tout ça, et construire pas à pas, simplement, par un travail sur les différents niveaux d'objectifs ou sur la diversification des tâches élémentaires de l'écriture, de l'estime de soi, de la confiance en soi et des résultats.

 

Écrire pour remplir une obligation professionnelle n'est pas toujours une partie de plaisir. La conquête d'un sommet n'est pas une montagne à gravir, c'est une succession de petites réussites qui sont toutes orientées vers le même but. Si le cœur y est, et si la la tête et la main s'y mettent aussi, alors je vous garantis ici que vous atteindrez votre objectif.

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

Des pensées automatiques qui libèrent ou qui enchaînent ?

February 21, 2019

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon